Envie de participer ?
WE trail au Sancy

Année Covid numéro 2, ça n’a pas loupé, les deux courses auxquelles nous étions inscrits ont été annulées ! Tout le monde sait qu’au SOH on ne se laisse pas abattre, et c’est donc vers le Sancy que nous nous sommes tournés pour faire un off. Pour les uns, la grosse balade de dimanche va clore 12 semaines de préparation, pour d’autres il s’agit d’un week-end choc en préparation d’une future course et pour d’autres encore, il s’agit juste de kiffer, la base du trail quoi !

Dans les sacs, kways, tours de cou, bonnets, collants longs, normal pour la fin mai 😊 ! Au programme, de la neige donc il faut s’équiper en fonction et on s’inquiète un peu des conditions climatiques.

Samedi, après un déjeuner rapide, les premiers arrivés partent pour se dégourdir les jambes sur un parcours autour du Mont-Dore. C’est parti pour une boucle de 17km et 650m de D+ pour se mettre en jambes, sous la pluie qui ne nous quittera pas de tout l’après-midi ! Comme diraient les coachs, ça fait travailler le mental ! Mouais…le soleil c’est bien aussi !

Retour au bercail pour accueillir les courageux du lendemain, pasta party, vérification de la météo, et hop au lit. Au programme du dimanche, une jolie balade de 35km et 2000m de D+, wahouh vu comme ça c’est beaucoup !

Dimanche matin, nous sortons du gîte avec le sourire, prêt à en découdre avec nos baskets pour 8h d’aventure menée par le coach Nico. C’est parti pour de la grimpette, et vite, nous nous retrouvons les pieds dans la neige…et ensuite la tête dans les nuages ! Que c’est beau ! Que c’est excitant de courir sur la neige ! On entend des « youhouh » de joie, des « c’est trop beau ! », des « j’adore, je kiffe », vous l’aurez compris, on est en pleine étape de ravissement des yeux !

Arrivés au point haut, nous sommes ébahis encore une fois par la beauté du paysage avec une vue sur une partie de la chaine des Puys. Une petite pause ravito et c’est reparti. A ce moment (celui où on n’a pas fait encore assez de km pour se demander « mais pourquoi je suis là ? »), je me dis intérieurement qu’on a vraiment une chance folle d’être là et de profiter de ce lieu magique, ce n’est pas « paris est magique » mais « le trail is magic 😊 ». Qui dit montée, dit descente, il s’en suit un enchaînement de D-, de D+, on remarchera même encore quelques pas dans la neige. Tout le monde va à son rythme et avec son style : BrunoL met le turbo en montée, DenisM la force tranquille, SophieM qui n’arrête pas de faire des youhouh de joie, SophieP et Xavier concentrés, et Nico qui nous surveille toujours.

Ça fait déjà 4h30 qu’on est parti, tout le monde commence à rêver à son sandwich et c’est là le drame :  le coach nous montre la grande et belle grosse bosse en face de nous, et nous dit « vous voyez le sommet là-haut ? c’est là qu’on va manger » ! Quoi ??? Des yeux se croisent en voulant dire « #&@#$ » (traduction impossible), je pense à écraser les pieds du coach… L’objectif est toujours dans nos têtes, alors on monte pour pouvoir sortir nos sandwichs et retrouver le 2ème groupe avec qui nous avons rendez-vous.

Une fois en haut, nous retrouvons BrunoB, Edith et DenisF qui profitent d’un spot plus que superbe en nous attendant. Le 2ème groupe repart avant nous après nous avoir rechargé en Saint-Yorre, twix et kitkats, c’est un royal ravito ! Notre groupe repart très vite aussi car il y a du vent et nous commençons à avoir froid. Devant nous, il y a une belle descente, trop bien !!!! Ça fait du bien de dérouiller les jambes !!  Nous retrouvons le 2ème groupe et resterons ensemble jusqu’au Mont-Dore où il y aura une team « terrasse » qui stoppera. Le groupe se sépare de nouveau en deux, après avoir immortalisé notre week-end avec une photo devant une jolie cascade.

Il nous reste 8km à parcourir pour finir la boucle, chacun avance, on voit que des visages commencent à fatiguer, mais tout le monde a le sourire et l’envie d’un bon spritz, euh... coca pardon se fait sentir. La dernière partie se fait en montée, ce n’est pas facile car les jambes commencent à fatiguer. Nous arrivons enfin à la station du Sancy après 8h31 d’efforts, 35km et 2000m de D+. C’est énorme !

Je suis trop trop trop contente pour SophieP et Xavier qui atteignent leur objectif, et pour SophieM qui a pris un max de plaisir. J’adore !!!

On a bien mérité notre truffade pour le repas du soir !

Je ne sais pas pourquoi, c’est à ce moment du week-end que c’est parti en cacahuètes.

« Je vais faire la montée du Sancy à jeun demain » dit le coach BrunoB. S’en suit NicoT, et BrunoL qui sont partants. Moi évidemment je suis toujours au taquet mais ma tête me dit non. Je regarde DenisM, il a l’air motivé, j’hésite. Allez j’y vais, on a une chance folle d’être là, je veux profiter de la beauté du lieu, banco !

Sauf que à 5h45 le lendemain matin, ben tu demandes pourquoi tu t’infliges ça… il ne faut pas réfléchir pour mettre les baskets… de toute façon je n’étais pas en état, je crois que je suis sortie de l’appart avec les yeux encore fermés ! On a quelques 600m de D+ à faire aller/retour.  Comme d’habitude, un pied devant l’autre et c’est reparti pour une belle montée jusqu’au sommet. On se retrouve vite dans la neige, c’est le kiff total, aucun regret de m’être levée aux aurores ! Selfies et photos au sommet en plein vent (ça caille dans ce pays !!), nous commençons ensuite la redescente. BrunoB, DenisM et BrunoL feront même de la luge dans la neige, trop drôle ! Chacun se fait plaisir à son rythme dans la descente, et on rentre à l’appart alors que le reste du groupe se lève à peine, quelle bande de dingos ces trailers du SOH !!!

Encore un beau weekend sportif ! les objectifs sont atteints soit, mais le plaisir était là et c’est l’essentiel.

 

Carole


Commentaires

Nico-T le lundi 31 mai à 21:32

Super Carole ! On en a pris plein les yeux ! ;-)

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.