Envie de participer ?

L'équipe olympique de ski de fond du SOH vient d'effectuer un stage d'altitude à Bessans en vue des prochains Jeux de Pékin. Ce groupe d'athlètes de haut niveau ( surnom : les Bronzés ou la 7ème compagnie ) vous raconte leur préparation très pointue !

LE SOH au ski de fond ! Bessans 2022

Salut la foule !

Avant de commencer, un grand merci à nos deux monos d'enfer : Denis "Fourcade" et Bruno "Fillon-Maillet" pour leur organisation aux petits oignons, leurs conseils, leur pédagogie et surtout......leur patience !!! Merci les amis, c'était encore une fois génial !

Mais qu'est-ce qui était si génial me direz-vous !?

Et bien....les photos et les sourires vont parler d'eux-même et je crois aussi que je vais laisser les stagiaires s'exprimer  ! Au départ je devais faire une synthèse des impressions mais en lisant les textes de chacun, je n'en ai pas eu envie car petit ou long, tout transpire le bonheur, le plaisir et les rigolades.

Alors voilà leurs récits ! J'espère qu'ils vous donneront envie de vous lancer car bientôt l'entrée pour ce stage sera pire que l'insciprion à l'UTMB tellement on y devient accroc ! Et ce quelque soit le niveau !

Alors vous nous suivez ?

Denis ( co-capitaine de la 7ème compagnie avec Bruno, master en patience et pédagogie )

En ce qui me concerne, ce week end restera marqué par les deux aspect du coaching, s'exerçant sur nos deux débutantes:

-faire apprivoiser le ski de fond par Sabine (ou l'inverse !!) et malgré une mise sur ski "tétanisante", lui voir prendre in fine un certain plaisir à glisser sur cette neige qui lui a fait tellement peur

-guider au mieux Sophie qui, délaissant les skis de piste, montre des capacités d'apprentissage notables et tirera tout le bénéfice du stage pour une première approche du ski de fond réussie.

J'ai particulièrement aimé cet exercice de transmission de ma passion nécessitant de respecter l'acquit (ou non 😄) de chacune en s'appuyant sur leur volonté d'apprendre.

J'ai fait succinct, je pourrai parler longuement des chutes improbables de Sophie, de l'application de Carole et de Xavier à bien faire, des raideurs et des "tout sur les bras" de Lionel et d'Arnaud, de la volonté d'Isabelle, du peu mieux faire d'Edith "qd elle aura un peu plus de caisse", du "je croyais pire" de Nicolas

Edith ( la poète de la tarte aux myrtilles, Surya Bonaly à ses heures perdues )

5h du mat, j ai des frissons

Je suis toute seule à me rendre à la gare de Lyon

Trop heureuse de retrouver la montagne, la neige, le soleil et les copains

Pour jouer les Martin Fourcade avec les coachs toujours sereins

Dès mon arrivée, le programme est bien chargé 

Ski, lentilles, patinoire et de Bessans la visite guidée

Au fil des heures, les amis arrivent en navette,

Que du  bonheur et ça, c’est chouette!

Tels des sportifs du SOH en goguette,

Même s’il fait très froid

Chacun trouve l atelier de son choix

Entraînement, rando 

Et un excellent chocolat chaud

Sans oublier la bonne frontale

Pour revenir du village de Bonneval

Pas une minute à perdre le dimanche

On se retrouve pour regarder l’Odyssée blanche

Le séjour est déjà fini?

Vivement le prochain stage de ski!

Carole ( fayote en chef qui se débrouille vachement bien !)

Ce n'était pas mon 1er weekend ski de fond avec le SOH mais c'est toujours comme pour une 1ere fois : coach je m'habille comment ? Coach il va faire froid ou froid froid ? ... Ensuite vient le voyage où la neige apparaît au fur et à mesure et où on s'approche de la cible, et enfin le plaisir de voir ce blanc et ces montagnes partout, quel bonheur !

Quand à la pratique, grâce au partage des coachs, qui, il faut le dire, donnent de leur énergie et de leur voix, chacun progresse à son rythme et avec le sourire. 

Car c'est ce qui prime pendant les sorties colonies de vacances du SOH : le smile, le kiff, la rigolade, les chutes à ski (on ne citera pas de nom), la sortie de la zone de confort ! Un vrai plaisir de partager ces moments avec des membres du SOH et les coachs adorés Bruno et Denis qui prennent soin de nous, voire trop ! Clin d'oeil à Denis 😉

Isabelle ( le skating dans la peau...qui vire au bleu )

Une belle opportunité d’avoir partagé un we avec un groupe sportif bien homogène et propice à la moindre occasion de rigolade et de partage. Mes débuts en skating m’ont laissé de belles traces bleutées qui vont prolonger un très bon souvenir.

Arnaud ( "Le skieur-araignée , j'écarte les bras, quand je skie pour pas qu'on me double" )

Qu'est-ce que le ski de fond à Bessans ?

Pour ma part j'en suis à ma saison 2 et cette année j'avais espoir de devenir le nouveau Fourcade des pistes mais c’était plutôt le Pierre Richard qui s’est produit à la place.

Alors oui, Bessans on n’y va pas pour enfiler des perles ou déguster gentiment une tarte aux myrtilles avec le petit vin chaud tout en faisant bronzette, quoique…

Non…

On vient à Bessans pour s’entrainer autrement, respirer le grand air de la montagne et découvrir des lieux incroyables, découvrir « the tarte aux myrtilles » après des kms acharnés sur le transfert de bassin et des sorties de piste involontaires liées principalement à la force d’attraction terrestre.

On vient aussi pour déguster le soir venu le fameux « saucisses de Morteau aux lentilles » (un délice en passant) réalisé par la team coach qui sait se mettre en quatre pour vous et se faire pardonner de la journée de ski…

Bref, cette préparation physique hivernale c'est aussi une préparation mentale de la bonne humeur avec tous ces compères de course, de bitume, de sentiers et de dénivelés réunis sur un même parcours.

Alors on note sur son agenda pour 2023, c’est en janvier que cela se passe, quelque part entre les montagnes ensoleillées, la neige et les éclats de rire… Bessans stage de ski de fond !

Xavier" L'homme qui aimait faire l'autruche dans la poudreuse mais qui gère !"

Le stage de ski du SOH est un évènement organisé de main de maitre par nos 2 coachs « expérimentés » de ski Denis et Bruno. Dès la fin de l’été, ils sont déjà à la manœuvre pour préparer la logistique (réservation des logements, les inscriptions , les repas, la location des skis…).Ce qu’on ne sait pas forcément, c’est que Bruno s’entraine déjà sur les bords de Seine en ski à roulettes.

Vient ensuite l’étape de réservation du  transport , et la valse des messages Whatsapp pour se coordonner entre les participants (On prend quel train, à quelle heure, quel transport ).

Une fois ces détails réglés, il ne reste plus qu’à retrouver nos affaires de ski et s’assurer que l’on va être correctement équipé. Et les questions fusent auprès des coachs :

-          Est-ce que mes affaires de ski de piste vont suffire ?- Non tu vas avoir trop chaud.

-          Est-ce qu’un pantalon de course ira ? Non ça va faire un peu léger par -10 °C, il faudrait un caleçon en plus.  

-          Et les gants, il faut quoi ? …….

-………….

Mais nos coachs répondent toujours avec bienveillance tout en n’omettant pas de nous signaler que nous allons souffrir, que ce ne va pas être une partie de plaisir…………

Il faut savoir que nos coachs sont chauds patate 1 à 2 semaines avant notre arrivée car en bons retraités, ils sont déjà sur place à écumer toutes les courses de ski de fond du coin. Et bien sûr, ils ne manquent pas de nous faire des points Méteo (Il a neigé cette nuit, ce matin il faisait – 17°C, il y avait un vent de dingue sur la piste ……)

Et pour cette édition, une dernière épreuve de sélection nous attend avant le départ : Le test Covid. 

Et là, à la surprise générale, nous en perdons 2 qui se retrouvent à quai indépendamment de leur volonté et bien dégoutés de ne pouvoir participer.

Le jour du départ tant attendu arrive enfin : levé 5h du mat, RER 6h, Train 7h, Bus à Modane 11h Arrivée sur place à 12h.

Nous sommes attendus à l’arrivée du Bus par Edith et Carole. Il faut dire que cette fayotte de Carole est déjà arrivée depuis 2 jours.

Et là, magnifique, il fait un magnifique temps, grand soleil, température pas trop froide….

Nous prenons possession de notre logement et notre premier repas préparé par nos coachs nous attend : une magnifique salade de riz.

Denis notre GO en chef nous annonce le programme du we : Vendredi après-midi -> prise / reprise de contact avec la neige soit en ski classique, soit en ski Skating.

Aller Hop, on va louer les skis et nous voilà partis sur la piste. Les habitués enfourchent les skis rapidement et semblent retrouver leurs marques. Les moins expérimentés font tourner un peu dans tous les sens les skis (tiens ça ne marche pas comme des skis de descente).

La suite du séjour se déroule avec les repas préparés par nos chefs etoilés que sont nos coachs (saucissess lentilles, spaghettis, salade de riz à tous les repas).

Et des journées à prendre un bon bol d’air, le soleil (que ca fait du bien), à skier avec et sans les bâtons,  à glisser, à admirer le paysage, A skier de nuit sous la lune (c’est une découverte).

Et qu’est ce que cela passe vite car nous voilà déjà dimanche après-midi, devant la mairie à attendre le bus du retour (qui est en retard………et s'il ne passait pas, ce serait trop cool, on resterait blqoué là) Et mince le voilà qui arrive.

Derniers regards vers les superbes paysages lors du trajet en bus, on monte dans le train et hop nous voilà à Paris.

ET pour bien retrouver la vie parisienne, un petit incident RER sur le chemin de Houilles qui nous remet vite dans le bain.

Et voilà un stage de ski de fond qui s’achève. Comme à chaque fois, il a été organisé de main de maîtred par Denis et Bruno, ils ont pensé à tout. On a eu juste à suivre leurs conseils et le programme prévu.

Vivement l’année prochaine.

Sophie " Je prends la confiance, nominée au César de la plus belle chute"

J-1 😂 Aucun symptôme ? Ouf ça passe ! RAS. En revanche, pas la même chance pour Vanessa qui nous transmet le résultat positif de son test 24h avant le départ. Elle est dépitée... et moi aussi on se faisait un vrai plaisir de partager ce petit week-end  ... Je "profite" néanmoins de ce forfait de l'adversaire pour lui piquer ses fringues de ski de fond : chaussettes, veste du SOH, pantalon qui me seront bien utiles 😃. Merci Vaness' !

Jour J : Lever à 5h du mat' pfffiou ca pique fort ! Suis pas du matin moi ! Néanmoins le plaisir de retrouver une partie de la bande dès le départ me met en joie pour cette nouvelle aventure du ski de fond qui s'offre à moi. La navette qui nous mène à Bessans passe par une route magnifique, au détour d'un virage, un couvent-forteresse se dresse de l'autre côté du ravin et se détache sur le ciel bleu azur, une pure merveille ! Et puis enfin l'arrivée à Bessans 7h après mon réveil difficile... à l'arrivée de la navette Carole et Edith sont là et nous accueillent, annonçant déjà le bel esprit d'équipe et l'envie de partage de ce petit groupe du SOH. J'adore !

Mais ce ne fut là que le début de cet esprit d'équipe qui se fit sentir tout au long du séjour. Arrivés à l'appartement réservé, préparé par Denis, le déjeuner nous est déjà préparé pour tous, une belle salade de riz qui nous durera tout le séjour grâce au 1,5 kg de riz utilisé 🙂

Enfin n'oublions pas que tout ça fut préparé pour partir au plus vite sur les pistes ! Dernier grain avalé, zou en route pour le magasin pour chercher les skis et départ avec Denis, Sabine, Isa, Edith, Carole, Xavier, Lionel et Arnaud. Certains sont déjà des adeptes du ski de fond, d'autres débutants, chacun prend ses marques. Pour ma part, adepte du ski alpin, ma première surprise de taille est la légèreté du matériel, j'ai l'impression d'avoir des skis en polystyrène au bout des jambes ! Ca ne pèse rien ces choses-là ! Et du coup c'est beaucoup moins stable que le ski de piste J'arrive à grand peine à rejoindre les traces du ski classique, même marcher en ski de fond est casse-figure ! Denis fait preuve de patience nous encadre surtout Sabine et moi qui débutons, nous prodigue ses conseils, les différentes façons de skier car oui il y a bien différents pas en ski de fond. Et puis, une première descente ... Ridicule en termes de dénivelé par rapport au ski de piste mais cela me semble tellement difficile... Comment vais-je m'en sortir ? 😂 Bon, ça passe ... A côté de moi sur la piste damée évoluent avec grâce Carole et Xavier qui semblent voler en skating... Demain j'essaie ce ne sont pas deux petites chutes sur le coccyx qui vont m'arrêter !

Le soir arrive, Edith toujours la pêche après sa journée de ski part même faire un tour de patinoire naturelle, Arnaud et Carole partent pour un footing dans la neige mais ils sont complètement fadas ces traileurs 😱 heureusement je n'ai que mes après-skis sinon j'y serai allée c'est sur !!! Apéro, repas improvisé ? Que nenni ! La encore tout est prévu, préparé aux petits oignons, on échange sur ces premières sensations de glisse ... et on attend Bruno et Nico qui doivent arriver de Paris dans la soirée... Bon pas trop longtemps quand même ... le réveil à 5h du mat', l'après-midi de ski forcément un peu tendue pour une première, la fatigue se fait sentir... et nos valeureux athlètes du SOH n'arriveront finalement pas avant 1h du matin !

J+1 : Ça y est, je me lance ! Je vais tenter comme Carole et Xavier de voler sur mes skis en skating !... euh.... Pas tout à fait encore ! Ça a l'air tellement simple quand on regarde Bruno et Denis faire des va-et-vient telles des hirondelles sur la piste, allant d'un groupe à un autre. Ils me prodiguent de précieux conseils, la coordination du haut et du bas, monter les bâtons en même temps, trouver le pied qui donne l'impulsion pour pousser du même côté et profiter un maximum de la glisse... Attention en montée, ce sont les deux bâtons du côté de l'impulsion et le poids du corps qui doivent aider à la glisse... Sauf si le terrain est légèrement de biais auquel cas ça peut être du côté opposé qu'il faut pousser... PFFFFFF j'en perds mon français ! Je ne sais plus où donner de la tête, j'essaie de me concentrer à suivre tous ces conseils, mais quel sport épuisant ! OK OK J'ai bien compris qu'il fallait profiter de la glisse pour se "reposer" mais j'ai l'impression d'avoir besoin de m'arrêter tous les 200m pour reprendre mon souffle ! Trop fastoche la course à pied à coté !

Retour au chalet, déjeuner préparé encore une fois... Quelle prise en charge idéale pour n'avoir à se concentrer que sur son ski 🙂...

L'après-midi, balade jusqu'à Bonneval sur Arc, en skating pour certains, à pied pour d'autres. 10 kms quand même que ce soit à pied ou en skating avec mon niveau.... Ce n'est pas la porte à coté, d'autant plus que ça grimpe tout du long ! J'attends avec impatience quelques petites pentes douces qui pourraient m'aider à récupérer mais elles ne viennent pas... Heureusement Nico est tout autant claqué que moi nous faisons route ensemble dans la douleur sur les derniers kms 🙂 Pendant ce temps-là, Bruno virevolte, Denis rencontre des copines, Xavier, Arnaud, Carole et Lionel tracent...

Nous arrivons tout de même à bon port, une tarte aux myrtilles et une boisson chaude nous font un bien fou dans un café squatté par tous les membres du SOH puisque les filles randonneuses nous ont rejoints Le retour ne se fera pas dans les memes conditions... quelques fadas retournent à la frontale vers Bessans (c'est tout en descente me diront-ils à l'arrivée t'aurais du venir... Mouaih j'ai pas leur technique encore !), une autre fada retourne à pieds et Nico Isabelle Edith et moi décidons de rentrer en navette... On a bien failli rentrer en stop la navette arrive 1/2h en retard. Grosse 2ème journée ! Les spécialités bessanaises au diner nous font un bien fou... J'ai faim j'ai faim j'ai faim !!

Dernier jour : bah toujours debout à 8h quoi ! Go go go !!! Ne pas perdre de temps, profitez de cette dernière demi journée, il fait beau, je profite des paysages magnifiques de cette station et oui, aujourd'hui bien qu'on soit majoritairement à l'ombre le matin et que ca glisse moins, je me sens bien, je leve la tete, je profite, je prends de l'assurance je continue à essayer d'appliquer les conseils des coachs qui m'assurent que j'ai "une bonne glisse"... tout cela me monte à la tête et au détour d'un virage, bah... je le négocie pas trop bien.... bonne chute en arriere dans la poudreuse, c'est frais ca fait du bien ! Je repars, petite descente, je peaufine ma technique du pas de patineur, j'arrive de mieux en mieux à me laisser glisser sur les skis à chaque impulsion, et puis ... et puis.... je sens le déséquilibre, je la sens arriver cette chute, je ne vais pas pouvoir l'éviter... alors je me décale au max vers cette belle poudreuse immaculée à droite... VLAN chute en avant, bras devant, tout droits enfoncés jusqu aux aisselles et la tête ? et  la tête ? Dans la poudreuse elle aussi ! Bonne rigolade j'entends Carole bien rigoler derrière... Moi  qui avait tant bien que mal échappé à pas mal de chutes, cette dernière matinée fut un florilège de chutes, la dernière un peu plus violente sur l'épaule me fait dire que bien que j'ai d'excellentes sensations aujourd'hui il est temps de s'arrêter !

Dernier stop devant la Grande Odyssée qui part ce jour à 11h30 de Bessans, allez hop allons voir tous ces attelages et ces toutous assoifés de course au départ, avant nous même de rendre notre matériel et dire au revoir à la station, le coeur un peu lourd, c'est tellement beau la montagne... Et Quelle chance d'avoir eu ce temps magnifique pour ce long week-end, doublé de coachs passionnés qui ne cessent de vouloir vous faire progresser jusqu'au bout, tout ca dans une joyeuse ambiance de copains qui profitent de cette parenthèse magique.

Et dans ma tete, que se passe t-il ? Et si je reviens l'année prochaine, n'aurais-je pas oublié ces rudiments de ski de fond qu'il me semblait enfin commencer à comprendre ? Devrais je tout reprendre du début ?

Et Modane d'ailleurs, c'est accessible facilement de Bandol ???

Alors là si franchement, vous n'avez pas envie d'essayer, c'est à désespérer !!!

Nicolas

( Le Martin Fourcade du pauvre, voire du très pauvre sous lumbago et avec une souplesse d'allemand de l'est...mais chuuuuuut )

 

 

Vidéos associées : SKI DE FOND Bessans 2022


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.